lundi 29 décembre 2014

Mon cinéma des Fêtes


Le jeu de l’imitation
Le générique silencieux qui démarre le film installe séance tenante cette ambiance de mystère qui convient à une telle aventure, celle de décoder le langage chiffré de l’armée allemande. Fait d’armes tout de même demeuré secret pendant 50 ans. J’avais dévoré ENIGMA, le roman de Robert Harris qui le révélait en 1995. Bande-annonce titillante en sus, j’étais bardé d’attentes. Trop. Car, si l’histoire est fascinante en soi, sa mise à l’écran ne dépasse pas le niveau d’un bon téléfilm. En fait, le tout est sauvé par à la prestation remarquable de Benedict Cumberbatch et à l’ambiance d’époque réalistement reconstituée. Mais le DVD m’eût suffi. Par ailleurs, ce regard jeté sur un aspect peu connu de la guerre vaut néanmoins par son caractère didactique... des choix terribles sont parfois faits. — http://www.mediafilm.ca/fr/film-fiche.sn?code=40775309009367982 


Les maîtres du suspense
Sorte de pastiche du film noir, amusante plongée dans le ridicule. Les personnages sont très marqués. Le sombre Robin Aubert semble ne pas s’être douché ni couché du tournage. Antoine Bertrand joue le grand enfant sans effort apparent. L’angoissé Michel Côté m’a trop rappelé ses compositions de Cruising Bar. J’ai aimé la couleur du film, profonde, mais le travail de la caméra n’a rien de remarquable. Bref, la tension est constante, mais sans véritable suspense, le tout est amusant sans être tordant, j’y ai passé un bon moment... après tout, c’est le temps des Fêtes. Et, j’ai vu bien pire. — http://www.mediafilm.ca/fr/film-fiche.sn?code=05664041746167725


La théorie de l’Univers
J’attendais beaucoup de ce film, trop malheureusement. Il est loin d’être inintéressant, mais j’anticipais une oeuvre biographique, historique et scientifique alors que j’ai dû me contenter d’un drame sentimental et de son surplus de pathos. On y est trop léger sur la science compte tenu de l’importance des thèses de Hawkins. Mais la performance, très physique, du comédien figurant le chercheur est renversante et vaut le prix d’entrée à elle seule... une formidable incarnation qui le mènera sûrement dans la course à l’Oscar du meilleur acteur. Parfois, des paroles difficilement audibles. — http://www.mediafilm.ca/fr/film-fiche.sn?code=96742840448167992

Aucun commentaire:

Publier un commentaire